Combien coûte une infographie

Les dossiers

  • Combien coûte une infographie ?

Combien coûte une infographie ? Difficile sur internet de trouver une réponse à cette question, que se posent pourtant beaucoup de gens. L’information est en effet importante d’une part pour les prospects qui souhaitent faire un choix éclairé parmi différents prestataires, et d’autre part pour les professionnels qui veulent savoir comment se positionner par rapport au prix du marché. Pour vous aider à y voir plus clair, on va aborder dans cet article les thématiques suivantes :

  • le tarif d’une infographie selon les différents types de prestataires
  • comment comprendre les écarts de coûts
  • pourquoi les infographies peuvent être coûteuses
  • une infographie au tarif minimal, ça donne quoi ?
  • quelques solutions possibles pour réaliser des infographies à coût réduit mais de bonne qualité.

Le tarif d’une infographie selon différents types de prestataires

Alesiacom a mené sa petite enquête auprès des différents profils de professionnels qui réalisent des infographies : grandes agences web, structures de taille plus petite et infographistes freelance. Résultat ? Des écarts très importants apparaissent entre le prix de vente maximum anoncé (autour de 4 000 €) et le prix minimum (dans les 100 € !).

Vous vous en doutez, le prix max a été donné par des agences webmarketing qui bénéficient d’une importante notoriété, et le prix minimal par des infographistes indépendants. Les structures de taille moyenne affichent pour leur part des tarifs assez variables, compris entre 800 € et 3 000 € pour la plupart.

Comment comprendre ces écarts de coûts ?

Comment comprendre les écarts de coûts ?

Plusieurs réponses s’imposent :

  • les coûts de structure ne sont bien évidemment pas identiques pour un infographiste indépendant et pour une agence web
  • la qualité d’une infographie peut être très variable : certains pourront vous proposer des maquettes très simples, d’autres des travaux beaucoup plus complexes nécessitant une recherche iconographique plus approfondie ou intégrant des animations
  • les missions réalisées par les prestataires ne sont pas forcément les mêmes non plus et il est donc important de bien étudier au préalable le devis établi. Les graphistes indépendants vont souvent se concentrer sur la mise en forme des éléments fournis par le client, alors que les agences ont plutôt tendance à assumer la réalisation du projet de A à Z, y compris (parfois !) la recherche des données qui apparaîtront dans l’infographie
  • les infographies peuvent être réalisées en HTML ou par le biais de logiciels de PAO… et la version HTML est généralement plus coûteuse. Tous les prestataires ne la proposent pas.

Il faut aussi savoir que parmi les graphistes freelance, les tarifs peuvent varier fortement en fonction de leur expérience. Les « débutants » cassent souvent les prix pour décrocher des prestations qui leur serviront ensuite de référence… mais ils sont rarement rentables. Les plus expérimentés peuvent par contre facturer comme les agences de taille intermédiaire, avec un plafond autour de 1 500 €. Bien entendu, ces chiffres ne sont pas figés et l’enquête est loin d’être exhaustive ! Toutefois, ça permet déjà d’avoir quelques points de repères…

Pourquoi les infographies peuvent être coûteuses

On vient de le voir : tous les prestataires ne proposent pas exactement les mêmes services, et ça génère des écarts de prix importants. Pour mieux comprendre pourquoi une infographie peut être coûteuse, il faut connaître son processus de réalisation. Il comporte 5 grandes étapes plus ou moins approndies. Bien entendu, plus la prestation menée est complète, plus les tarifs augmentent !  Voici un petit récap instructif qui vous permettra de mieux comprendre ce qui influe sur le prix final… Et éventuellement de savoir ce que vous pouvez assumer en interne si vous disposez d’un budget limité.

Les principales étapes de réalisation d’une infographie

Etapes réalisation infographie

Etape 1 : Analyse du besoin

Avant de commencer la réalisation d’une infographie, un court entretien exploratoire s’impose généralement pour :

  • mieux comprendre les attentes du client et l’orienter (taille de l’infographie ? format de l’infographie : HTML ou image seule ? charte graphique à respecter ? etc)
  • identifier/préciser les cibles de l’infographie
  • choisir l’angle éditorial sous lequel traiter les informations.

Cette étape est supprimée par certains professionnels, qui sont plus dans l’opérationnel que dans l’accompagnement. Dans ce cas, le client doit déjà avoir une vision claire de ce qu’il souhaite et transmettre au presta un cahier des charges précis et détaillé.

Etape 2 : Rédaction du story board

Une fois le besoin bien défini, place à la rédaction du storyboard. Il s’agit ici de réfléchir à une trame d’infographie. Ca nécessite donc de :

  • recueillir les informations nécessaires pour la réalisation de l’infographie (statistiques, messages clés…)
  • hiérarchiser et organiser les différents éléments de l’infographie
  • simplifier et clarifier le plus possible les éléments textuels pour une meilleure mémorisation des informations (titres accrocheurs et explicites, travail mnémotechnique…).

Ce travail peut être réalisé par le prestataire, ou par le client. Il est généralement assumé par les agences, qui ont des compétences diverses et assurent la gestion du projet dans son ensemble. C’est moins souvent le cas pour les graphistes indépendants, qui n’ont pas forcément la fibre littéraire nécessaire pour travailler les textes de l’infographie.

Etape 3 : Définition d’un style graphique

Lorsque la trame de l’infographie est validée, on peut commencer à travailler sur la forme. Généralement, à ce stade, on a déjà une petite idée de la façon dont on va présenter le tout. Il reste par contre un important travail graphique qui consiste à :

  • rechercher les visuels adéquats et y apporter les modifications nécessaires (taille, couleur…) pour éviter l’effet « puzzle » et harmoniser l’infographie
  • choisir les polices et couleurs utilisées dans l’infographie.

Cette étape varie peu entre les différents types de prestataires et ne peut pas être assumée par le client a priori : on entre ici dans le coeur du métier de graphiste.

Etape 4 : Maquettage

Avec le maquettage, on commence à percevoir à quoi ressemblera l’infographie finale. Au cours de cette étape on va :

  • mettre en place les différents éléments de l’infographie, selon la trame retenue
  • pour certains professionnels, réaliser quelques variantes de maquettes pour permettre au client d’exprimer ses préférences vis-à-vis des différents styles graphiques choisis.

Comme pour l’étape précédente, c’est le moment où on laisse faire le graphiste ! Attention, les maquettes ne constituent pas le livrable final : sur une maquette, on se contente généralement de positionner les éléments « à la va-vite » pour donner un aperçu du rendu final. Bien entendu, si plusieurs maquettes sont réalisées, le montant du devis ne sera pas le même que pour une seule et unique maquette.

Etape 5 : Finalisation

L’étape de finalisation permet de fignoler tous les petits détails. Il s’agit cette fois :

  • de réaliser les ajustements nécessaires sur la maquette validée par le client (bien ré-aligner toutes les images, recentrer les éléments, vérifier la taille des polices, etc)
  • d’intégrer les éventuelles remarques du client.

Certains professionnels cadrent la démarche en précisant sur leur devis un nombre limité d’allers/retours avec le client, ce qui permet de limiter les coûts (et à mes yeux de gagner en efficacité !).

Maintenant qu’on voit l’ampleur du travail qui peut être réalisé, on comprend mieux pourquoi certains devis affichent des prix « élevés ». La gestion complète d’un projet d’infographie peut tout à fait mobiliser plusieurs professionnels (graphiste, rédacteur, chef de projet…) pendant plusieurs jours !

Une infographie à 100 €, ça donne quoi ?

Une infographie à 100€, ça donne quoi ?

Pour aller jusqu’au bout de notre enquête, on a décidé de faire réaliser une infographie par un infographiste freelance que nous ne connaissions pas et qui pratique des tarifs relativement bas. L’objectif était de voir si, à 100 €, on peut vraiment s’offrir une infographie de qualité professionnelle. Je ne fais pas durer le suspense : la réponse est oui… mais aussi non. Je m’explique en vous donnant les points positifs et négatifs de cette expérience !

Les points positifs :

  • l’infographie finale est tout à fait acceptable sur le plan esthétique
  • l’infographiste était très souple et a accepté plusieurs allers/retours pour retoucher des éléments qui ne nous plaisaient pas
  • pour le prix payé, la qualité du livrable est correcte.

Les points négatifs :

  • l’infographie a été livrée avec beaucoup de retard par rapport à la deadline initiale, et sans réelle explication
  • on a passé un temps important à relancer l’infographiste (qui ne donnait plus signe de vie !) et à piloter le projet (parce que nos attentes n’étaient pas toujours comprises)
  • l’infographiste n’avait pas les compétences d’effectuer le travail de storyboard, qui a dû être à notre charge
  • l’aspect « conseil » a été totalement absent de la prestation : pas de suggestions, pas d’accompagnement… Notre prestataire était uniquement dans l’opérationnel
  • le presta manquait de rigueur : il avait oublié d’intégrer une partie de l’infographie et il a laissé plusieurs fautes d’orthographe sur la première maquette
  • le travail de recherche iconographique effectué a été assez limité : icônes très basiques et un peu répétitives tout au long de l’infographie
  • les éléments de l’infographie ne sont pas au format vectoriel, ce qui rend la qualité de l’image « passable » mais franchement pas excellente
  • l’infographiste à un moment s’est emmêlé les pinceaux et nous a envoyé la maquette d’un autre de ses clients. Heureusement, elle avait vocation a être diffusée en externe donc rien de grave… Mais pas très rassurant tout de même sur son professionalisme !

Une petite précision : nous ne souhaitons absolument pas dénigrer les infographistes freelance, seulement relater fidèlement l’expérience vécue. Certains graphistes indépendants font de l’excellent travail et lorsqu’il nous arrive de collaborer avec eux, c’est toujours avec plaisir. Force est par contre de constater que le test effectué a révélé quelques lacunes par rapport aux standards de qualité auxquels nous sommes habitués… Après, vu le prix annoncé, c’est parfaitement normal. A vous de voir si ce type de « gestion de projets » vous convient, et de faire le test. Le nôtre n’était peut être pas représentatif ?!

Quelques alternatives possibles pour réduire la facture sans rogner sur la qualité générale

Vous pensez qu’une presta d’infographie à 100 € ne répond pas à votre besoin, mais en même temps, les devis qu’on vous adresse sont hors budget à vos yeux ? On vous propose 3 solutions qui vous permettront d’arriver à un tarif raisonnable sans impact préjudiciable sur la qualité du projet.

Solution 1 : se tourner vers une agence ET simplifier le process de réalisation d’une infographie

Si vous souhaitez réduire le montant de votre facture mais bénéficier de l’expertise et de la fiabilité d’une agence, que faire ? Tout simplement, vous impliquer pour simplifier le process de réalisation d’une infographie en :

  • adressant un cahier des charges précis à votre prestataire
  • ayant déjà recueilli les éléments que vous souhaitez voir apparaître dans l’infographie
  • ayant écrit une première version du storyboard (si vous avez les compétences requises… !)
  • limitant le nombre de corrections requises.

Ca permettra à l’agence de gagner du temps sur certaines phases du projet, et de se concentrer sur l’essentiel. Elle pourra bien entendu en parallèle vous accompagner et vous conseiller.

Solution 2 : réduire la complexité graphique

Deuxième option cumulable avec la première : réduire vos attentes par rapport à la complexité graphique de l’infographie. En réalisant une seule maquette relativement simple, on gagne évidemment un temps fou. Et Je vous rassure : si votre infographie reste de qualité professionnelle, sa simplicité graphique ne sera pas un obstacle à son succès et à sa diffusion.

Solution 3 : utiliser des outils en ligne pour réaliser l’infographie

Enfin, dernière solution, c’est de vous former sur des outils en ligne tels Piktochart ou d’accepter que votre prestataire travaille dessus. Ces outils offrent moins de possibilités que les logiciels de PAO ou la conception d’une infographie en HTML… mais ils sont aussi moins complexes et permettent tout de même d’obtenir des résultats très sympas !

Et vous, avez-vous déjà fait réaliser une infographie ? Combien l’avez-vous payée ? En étiez-vous satisfait ? Alesiacom se tient à votre disposition pour réaliser ce type de prestations et vous transmettre un devis, consultez-nous !

Photo crédit : wilhei55, alexanderdrachmann? Georgie R

2018-09-02T19:16:24+00:00

Qui je suis :

Pauline DROUIN
Passionnée par le marketing, j'adore décrypter les actualités des marques. En mode on, j'élabore des stratégies digitales à 360° pour les clients d'Alesiacom. Et en mode off, j'ai généralement le nez plongé dans un bouquin de science-fiction. Quoiqu'il en soit, je réponds toujours présente pour aider les entreprises à tirer le meilleur parti du web !

8 Comments

  1. Simone 16/09/2014 à 21:07 ␣- Répondre

    Excellent article. Les infographies sont devenus de plus en plus incontournables en marketing . En effet les prix restent encore élevés, toutefois il est toujours possible de faire soit même une infographie acceptable avec les moyens du bord 🙂 J’aimerai bien complémentée votre article avec celui ci http://www.hebergementweb.info/creation-utilisation-des-infographies/

  2. Pauline d'Alesiacom 17/09/2014 à 10:08 ␣- Répondre

    Bonjour Simone, merci pour votre partage. C’est un bel article de fond comme je les aime ! Et il aidera ceux qui souhaitent réaliser des infographies eux-mêmes, car c’est en effet une solution possible 🙂

  3. Fabrice Court 30/01/2015 à 13:43 ␣- Répondre

    Quelques remarques tout de même Merci tout d’abord pour cet article qui retrace avec justesse le processus de création d’un document. Je trouve par contre votre analyse sur les agences vs. les freelances très arbitraire. Comment pouvez-vous baser votre analyse sur un seul professionnel qui représentera tous les autres ? Un freelance, c’est également une écoute plus personnalisée, plus de souplesse et de disponibilité ; tous les freelances ne pratiquent pas le dumping (du moins ceux qui durent). Quant à la conclusion qui envoie sur un site pour-faire-son-infographie-soi-même, elle vient contredire tout ce que vous recommandez en amont au sujet de la qualité et du soin apporté au produit ! Comment envisagez vous de faire de la grande cuisine qui à du goût avec du déshydraté tout fait que tout le monde utilisera ? Si vous voulez proposer un haut niveau de prestation, il faut faire valoir les compétences d’une agence (ou celle d’un freelance, je me répète) qui sauront justement transmettre un message, lequel sera générateur d’une meilleure communication ou de meilleures ventes (tel que vous l’avez proposé dans les premiers paragraphes de votre article).

    • Pauline d'Alesiacom 30/01/2015 à 15:32 ␣- Répondre

      Bonjour Fabrice, Merci pour votre commentaire détaillé. Vous parlez d’une « analyse » agences vs freelance, ce qui n’était pas l’objectif de notre démarche. On a simplement voulu relater l’expérience qu’on a vécue en faisant réaliser une infographie à 100 €. Peut-être qu’un autre freelance (vous ?!) aurait relevé la mission haut-la-main. Ca n’a pas été le cas malheureusement avec celui qu’on a sélectionné (tout à fait au hasard !)… Et très honnêtement, ça n’a pas été une grande surprise pour nous : on a l’habitude de bosser avec des infographistes, dont on apprécie justement la souplesse et la grande disponibilité. On connaît également les prix du marché, et ça nous paraissait impossible d’avoir, en inshore, une infographie de bonne qualité pour 100€… Ou alors, c’est de l’esclavagisme moderne ! En tout cas, je partage votre avis sur le fait que pour avoir un haut niveau de prestation, il faut faire appel à un professionnel qui travaillera sur des logiciels de PAO. Pour les petites bourses, des outils tels que Piktochart, Visual.ly etc sont tout de même pratiques car ils permettent de parvenir à des résultats acceptables à peu de frais ! A chacun de voir quel est son niveau d’attente et son budget pour faire ensuite le bon choix parmi les différentes options possibles sur le marché 🙂

  4. ybcoffee89 21/02/2015 à 12:00 ␣- Répondre

    Article très intéressant et fidèle à la réalité de gestion de projet d’infographie dans une agence. Qu’en est il du coût des vidéos dans la stratégie de contenus d’un site web ? En vous remerciant pour la qualité de vos articles !

    • Pauline d'Alesiacom 21/02/2015 à 12:52 ␣- Répondre

      Hello, Merci pour votre visite sur notre blog 🙂 Votre question mérite un article ! Ca tombe bien car nous avons justement décidé de publier régulièrement sur notre site des articles du type « Combien ça coûte ? ». Vous serez informé de leur publication par notre newsletter, à laquelle je vois que vous vous êtes abonné 🙂 En quelques mots très rapidement : le coût d’une vidéo marketing dépend de multiples critères : longueur de la vidéo, avec sous-titres, voix off ou bruitages, type de vidéo (whiteboard, animation…). Si vous voulez une vidéo sympa et de qualité, les prix en agence vont taper dans les quelques milliers d’euros généralement. A bientôt ! Pauline

  5. cyril 13/12/2015 à 09:35 ␣- Répondre

    Merci beaucoup pour l’article. Je cherchais des renseignements sur le prix des infographies pour me décider si en créer une moi même ou recourir a un professionnel. Avec mon budget j’utiliserai alors http://www.genial.ly , en ligne et gratuit ! Merci.

    • Pauline DROUIN
      Pauline DROUIN 15/12/2015 à 09:40 ␣- Répondre

      Bonjour Cyril, bon courage pour la réalisation de votre infographie, du coup !

Laisser un commentaire