Les derniers mois ont été riches d’actualité en ce qui concerne les pénalités Google. Plusieurs sites très connus (Buzzea, MyGuestBlog, 1min30…) ont en effet été sanctionnés par le moteur de recherche, ce qui a suscité l’émoi de la blogosphère. Quels sont les comportements à risque ? Comment vous assurer que votre stratégie de netlinking n’est pas compremettante ? Comment prévenir les pénalités Google ou savoir si vous avez été touché par les foudres du géant américain ? On va aborder ces différentes questions dans cet article.

Comprendre les différentes pénalités Google

En guise d’intro, je vous propose un petit rappel sur les pénalités Google. Ca vous aidera à mieux comprendre où se situent les risques… On distingue deux types de pénalités :

  • les pénalités manuelles
  • les pénalités algorithmiques.

Les premières sont appliquées par les employés de Google lorsque vous ne respectez pas la ligne de conduite qu’il préconise. La plupart du temps, les pénalités manuelles sont dues à des liens artificiels présents sur votre site (liens sortants) ou pointant vers votre site (liens entrants).

Les pénalités algorithmiques sont quant à elles des pénalités « automatiques », dues aux filtres de Google. Elles peuvent avoir été déclenchées par les algorithmes Google Panda ou Google Pingouin. Dans le premier cas, c’est généralement parce que votre site contient du contenu de faible qualité ou dupliqué (duplicate content). Dans le second, c’est parce que votre politique de liens aura été jugée suspecte (par exemple, si vous faites de nombreux échanges de liens).

Comment repérer les pénalités Google et quels sont leurs impacts sur un site

Lorsque Google pénalise un site web, il prévient de son action par le biais de l’outil Google Webmaster Tools. Ceci dit, même sans consulter l’outil, une pénalité ne passe pas inaperçue ! Elle se remarque le plus souvent par une forte baisse de trafic sur votre site, subite et « inexpliquée ». Le principal impact d’une sanction Google est en effet un moins bon positionnement du site dans les résultats de recherche. Ca signifie que votre trafic généré par le moteur de recherche va décroître sensiblement (et donc votre trafic général également).

Une sanction encore pire qu’une baisse de positionnement peut survenir. Dans les cas extrêmes, votre site pourra être désindexé par le moteur de recherche… Eh oui, Google sait se montrer très sévère envers les sites qui ne respectent pas ses consignes… Voyons comment éviter ce genre de situations !

Prévenir les pénalités Google : les comportements à bannir, et ceux à adopter

La prévention des pénalités Google nécessite du bon sens, de la prudence, et quelques connaissances SEO. Rien de trop compliqué, je vous rassure ! Voici quelques conseils qui vous aideront à vous mettre à l’abri des pénalités Google.

Google, la police du web ?

Google, la police du web ?

Concernant vos contenus

  • Veillez à ce qu’ils soient uniques
  • N’utilisez pas de mots-clés de façon abusive et peu naturelle
  • Ayez une ligne éditoriale claire et soyez en cohérence avec elle (il faut éviter de vous éloigner de votre thématique principale)
  • Ne publiez pas de contenus générés automatiquement (traduction, compilation de plusieurs pages web, etc)
  • N’utilisez pas de textes cachés (blanc sur fond blanc par exemple)
  • Ne surchargez pas vos contenus de liens factices ou sans valeur ajoutée
  • Invitez uniquement des guestbloggeurs qui produiront des contenus à forte valeur ajoutée et en lien avec vos sujets de prédilection
  • En bref : écrivez toujours vos contenus en pensant d’abord aux internautes et non aux moteurs de recherche, qui viennent en second

Concernant votre site

  • Pas de techniques black hat, quelles qu’elles soient
  • Adoptez une architecture claire et faites attention au duplicate content interne

Concernant votre netlinking

  • Ne faites pas d’échanges de liens
  • N’achetez pas de liens
  • Ne vous faites pas référencer dans un nombre excessif d’annuaires ou dans des annuaires de mauvaise qualité, et veillez à ce qu’ils soient en rapport avec votre thématique
  • Ne générez pas de liens de façon automatique
  • Limitez le nombre de liens par page, qu’ils soient internes (renvoyant vers d’autres pages de votre site) ou externes (renvoyant vers d’autres sites)
  • Variez l’emplacement des liens externes publiés sur votre site (votre home, votre blog, la page contact, etc) et évitez d’inclure des liens qui seront présents sur toutes les pages de votre site (dans vos footers ou headers) sauf si c’est parfaitement légitime
  • Si vous vous lancez dans une campagne de backlink, étalez-la sur une période longue pour ne pas obtenir tous vos liens en même temps, ça paraîtrait suspect
  • Faites en sorte que les liens qui pointent vers votre site soient le plus variés possibles : do follow ET no follow, issus de sites plus ou moins connus, de différents types de supports (commentaires ou articles de blog, forum, réseaux sociaux, etc)
  • Placez la majorité (mais pas la totalité !) des liens renvoyant vers votre site sur des sites qui ont une thématique proche de la vôtre
  • Ne faites du guestblogging que chez des sites qui ont une thématique proche de la vôtre
  • Ne suroptimisez pas vos ancres pour le SEO, autrement dit : les liens renvoyant vers votre site ne doivent pas tous être situés derrière les mots-clés que vous visez. Par exemple, pour un boucher à Lille, il faudra éviter d’avoir beaucoup de liens derrière les mots-clés « boucher à Lille ». Il faudra plutôt varier les expressions (« viande de qualité », « promotion sur le porc », « cliquez ici pour découvrir nos produits », « boucher de père en fils », etc).

Cette liste n’est pas exhaustive, mais si vous respectez déjà toutes ces consignes, vous devriez être tranquille ! S’il est trop tard et que vous avez déjà subi une pénalité Google, il va par contre falloir faire un grand ménage sur votre site pour lui permettre de regagner la confiance du moteur de recherche.

Comment se sortir d’une pénalité Google

Pour lever une sanction Google, il faut remonter à l’origine de celle-ci et tenter de résoudre le problème qui l’a provoquée. Ensuite, il y a deux options. Si la pénalité est manuelle, vous devez faire une demande de réexamen de votre site (dans Google Webmaster Tools). Expliquez bien les actions vous avez menées pour corriger le problème, cela témoigne de votre bonne foi et facilite le processus. Si la pénalité est algorithmique, votre site sera régulièrement réanalysé par les algorithmes de Google. Il remontera automatiquement dans le classement s’il est devenu conforme aux attentes du moteur de recherche.

Un Hangout avec des employés de Google, qui vous expliquent le principe de réexamen des pénalités manuelles

Concrètement, résoudre le problème à l’origine d’une pénalité est souvent compliqué… Déjà, la démarche de réexamen de votre site peut être longue, très longue : le délai minimal de réponse de Google est d’une semaine, et sa réponse peut parfois mettre deux longs mois avant d’être adressée au webmaster. En dehors de ça, les actions à mener ne sont pas toujours évidentes. Par exemple, vous n’aurez pas (plus ?) forcément la main sur les liens incriminés qui pointent vers votre site. Il va donc falloir vous rapprocher des webmasters de ces sites tiers, et leur demander de désoptimiser les liens ou de les passer en « no follow ». Si rien ne bouge, au bout d’un certain temps, vous serez sans doute obligé de désavouer ces liens.

Par ailleurs, le travail de correction à mener sur vos propres liens peut lui aussi être important. Surtout, il est difficile de savoir précisément quelles actions mener. Google n’aime pas la suroptimisation, certes, mais jusqu’où devrez-vous corriger votre site sans tomber dans la « sous optimisation » ? Supprimer seulement les liens que Google vous a fourni à titre d’exemple est rarement suffisant. Mais ça ne veut pas dire pour autant que votre site doit être nettoyé de tous ses liens : ce serait pour lui une catastrophe ! Il faut donc procéder par étape, et parfois faire plusieurs demandes de réexamen. Le hic, c’est que votre trafic continuera à décroître pendant ce temps…

Pour vos contenus, la problématique est sensiblement la même. Vous allez devoir rebalayer tout votre site, analyser vos contenus, et tenter de corriger ce qui pourrait être mal vu par Google. La question à avoir en tête est « la technique que j’ai employée ici risque-t-elle de me porter préjudice ? ».

Quelques mots pour conclure

La conclusion de cet article tient en un point : prenez les pénalités de Google (ou le risque de pénalités) au sérieux, car ça peut détruire votre business (perte de trafic = moins de prospects sur votre site = perte de CA). Et comme dit le dicton, mieux vaut prévenir que guérir, même si ce n’est pas de gaieté de coeur. Peut-être n’êtes-vous pas d’accord avec la façon dont Google attribue ses pénalités, malheureusement, vous n’avez pas beaucoup de leviers d’action à votre disposition…

Et vous, avez-vous déjà été victime d’une pénalité Google ? Comment avez-vous fait pour remonter la pente ? Vous n’êtes pas certain que votre site respecte les consignes de Google ?  Nous pouvons vous aider à remettre le tout en conformité, n’hésitez pas à nous expliquer votre situation.

Photo crédit : toridawnrector et conner395