Les rapports de campagne d’e-mailing sont souvent difficiles à déchiffrer pour les non-initiés. Pour vous aider à analyser vos résultats, voici une explication des indicateurs à étudier de près.

1. Taux de délivrabilité

Ce qu’il indique : Le pourcentage d’e-mails qui sont bien arrivés à destination. Plus le taux est élevé, plus vous avez réussi à toucher vos cibles.

Un exemple ? Si vous avez envoyé 100 messages et que votre taux de délivrabilité est de 95%, cela signifie que seuls 5 des e-mails envoyés n’ont pas pu être remis à leur destinataire. 95 d’entre eux ont par contre bien été reçus.

2. Taux d’ouverture

Ce qu’il indique : Le pourcentage de personnes qui ont ouvert votre mail.

Un exemple ? Si vous avez envoyé votre e-mailing à 100 destinataires et que votre taux d’ouverture est de 20%, cela signifie que 20 de vos contact ont ouvert votre mail (et donc a priori l’ont lu). Par contre, 80 de vos contacts se sont contentés de l’ignorer.

3. Taux de clic

Ce qu’il indique : Le pourcentage de personnes qui ont cliqué sur votre mail. Attention : une même personne peut avoir cliqué plusieurs fois. Il faut donc veiller à distinguer le nombre total de clics du nombre de destinataires uniques ayant cliqué.

Un exemple ? Faisons simple : M. Dupont, seul destinataire de votre mailing, a cliqué 5 fois dessus. Le taux de clics global est donc de 500% et le pourcentage de destinataire ayant cliqué est de 100%.

4. Taux de désabonnement

Ce qu’il indique : Le pourcentage de personnes qui se sont désabonnées de votre e-mailing.

Un exemple ? Si votre e-mailing a été envoyé à 100 personnes et que 10 d’entre elles se sont désabonnées, votre taux de désabonnement est de 10%.

5. Taux de retour

Ce qu’il indique : L’inverse du taux de délivrabilité, c’est-à-dire le pourcentage d’e-mails qui n’ont pas été réceptionnés par vos destinataires. On l’appelle aussi « taux de bounce ».

Un exemple ? Si vous avez envoyé 100 messages et que votre taux de délivrabilité est de 95%, votre taux de retour devrait être de 5%, indiquant que 5 de vos destinataires n’ont pas reçu votre mail.

6. Taux de transformation

Ce qu’il indique : Ca se complique un peu… Le taux de transformation permet de calculer le ROI d’une campagne d’e-mailing, en fonction d’objectifs prédéfinis. Pour un site d’e-commerce, ce sera par exemple le ratio vente / nombre total de destinataires ayant reçus le mailing.

Un exemple ? Reprenons celui de l’e-commerce. Si votre mailing a été envoyé à 100 personnes, et que les revenus générés par cette opération sont de 1 000 €, votre taux de transformation sera de 10%. Vous pouvez reprendre la formule pour d’autres objectifs, tels que l’inscription à un séminaire, le nombre de téléchargements d’un fichier, etc.

7. Taux de réactivité

Ce qu’il indique : Le nombre de mails cliqués par rapport au nombre de mails ouverts. A quoi ça sert ? A savoir dans quelle mesure votre message est impactant et si votre mailing est envoyé au bon moment et de la bonne façon.

Un exemple ? Imaginons que votre e-mailing a été envoyé à 100 personnes et qu’il a été ouvert par 3 d’entre elles, qui ont chacune cliqué dessus. Votre taux d’ouverture est donc de 3% et votre taux de réactivité de 100%. On peut en conclure que le contenu de votre message est attractif, mais qu’il y a un problème plus général avec votre mailing (objet du mail peu accrocheur, envoi à un moment où la cible est peu disponible, etc). Inversement, si le taux d’ouverture est élevé mais le taux de réactivité faible, on en déduit que votre e-mailing a su accrocher l’intérêt de ses destinataires, mais que son contenu s’est ensuite révélé déceptif.

Ces notions sont un peu complexes alors s’il vous reste des questions, n’hésitez pas à nous solliciter !