Qu’il s’agisse de votre blog, de votre site corporate ou de vos profils sur les réseaux sociaux, les images sont toujours les bienvenues car elles captent le regard de l’internaute et rendent le contenu proposé plus attractif. Mais attention aux visuels que vous publiez : certains peuvent être soumis à des restrictions d’utilisation. Si vous n’y prenez pas garde, vous risquez de vous retrouver hors-la-loi !

Le droit à l’image

Ce que dit la loi : Les photos mettant en scène des personnes ne peuvent être diffusées que si les modèles qui apparaissent ont cédé leur droit à l’image.

Ce que ça signifie : On ne poste pas une photo sans l’accord (écrit de préférence) des personnes qui apparaissent dessus.

Comment on s’organise : On demande systématiquement l’autorisation des tiers, qu’il s’agisse de ses collaborateurs (pour une photo d’équipe publiée sur le site corporate), de ses clients (pour illustrer les témoignages clients) ou de personnes présentes à un évènement (dans le cadre d’un salon ou d’un séminaire d’entreprise, par exemple). Et on précise l’usage qui sera fait de ces photos.

Des précisions supplémentaires ? Si une image a été prise au vu et au su de la personne et qu’elle ne s’y est pas opposée, le consentement est présumé. Et dans le cas de photos prises dans des lieux publics, seule l’autorisation des personnes reconnaissables est nécessaire.

Ce qu’on risque si on ne respecte pas la loi :  jusqu’à 1 an d’emprisonnement et 45 000 € d’amende. Plutôt dissuasif !

Les images sous licence

Ce que dit la loi : Les images sont soumises à des conditions d’utilisation spécifiques et à des droits d’auteurs. Elles doivent être utilisées avec le consentement de l’auteur et dans le respect des conditions mentionnées dans leur licence, si elles en ont une.

Ce que ça signifie : Ce n’est pas parce que j’ai trouvé une image sur le web que je peux la poster librement sur mon site. Même si je cite son auteur ou que j’intègre un lien vers son site web (mais c’est déjà moins pire que de ne pas le faire).

Comment on s’organise : On vérifie si l’image qui nous intéresse est sous licence, et on respecte les conditions mentionnées dans cette licence. Si rien n’est précisé, ou qu’on n’est pas sûr de nous, on prend contact avec l’auteur de l’image pour lui demander son accord.

Des précisions supplémentaires ? Si les mentions légales du site sur lequel vous avez trouvé le visuel indiquent « tous droits réservés », vous n’avez pas le droit d’utiliser les images (ni les textes d’ailleurs !). Idem s’il y a écrit « copyright ».

Ce qu’on risque si on ne respecte pas la loi :  jusqu’à 2 ans d’emprisonnement et 300 000 € d’amende. Et une très mauvaise publicité pour votre entreprise, car les auteurs peuvent se révéler véhéments lorsqu’ils constatent que leurs droits ne sont pas respectés.

Comment contourner le problème

Pour être sûr et certain que les images que les visuels publiés sur votre site le soient en toute légalité, vous pouvez :

  • Avoir recours à des banques d’images payantes en ligne (telles Fotolia, GettyImages, ou encore PhotoDune) qui vous permettent d’acheter les droits de la photo. Attention, parfois ces droits ne concernent pas un usage commercial (c’est  assez rare et dans ce cas précisé). C’est la solution la plus simple, que nous utilisons la plupart du temps chez Alesiacom.
  • Faire appel à un photographe ou à un graphiste professionnel qui respecteront le droit à l’image de leurs modèles et vous cèderont leurs droits d’auteur.
  • Utiliser vos images personnelles qui ne mettent pas en scène des personnes;
  • Rechercher vos images via le moteur de recherche avancée de Google Images en indiquant dans la liste déroulante en bas de page les droits d’usage qui vous intéressent.

Les licences Creative Commons

Une autre solution consiste à utiliser des images sous une licence « Creative Commons », car les auteurs des visuels sous cette licence ont accepté de partager leur travail avec les internautes. Le site CC search permet de rechercher facilement les visuels sous cette licence. Il faut toutefois bien vérifier les conditions de partage avant de publier l’image sur votre site.

Comme quoi, trouver des visuels adaptés pour son site internet sans enfreindre la loi n’est pas aussi simple qu’on pourrait le penser… Ne faites pas l’erreur des débutants en copiant-collant des images trouvées ici et là, faites plutôt appel à des spécialistes qui gèreront vos contenus visuels et vous éviteront bien des ennuis.