Nofollow, Dofollow, kesako ? Une leçon de SEO

Nofollow, Dofollow, kesako ? Une leçon de SEO

Vous avez vu la rime ? Nofollow, dofollow, kesako… J’espère que vous avez apprécié. Cet article est une leçon sur le référencement web, simple et décontractée… mais complète ! Quand vous vous intéressez un peu au SEO, vous entendez vite parler des liens « nofollow » et « dofollow ». Qu’est-ce que cela signifie exactement et quel impact pour votre site ? C’est ce qu’on va voir ensemble.

Liens « do follow » / « no follow » : un peu d’histoire

Pour déterminer le référencement d’un site web, les moteurs de recherche (Google) regardent le nombre de liens qui pointent vers ce site web.

Au commencement de l’internet, il n’y avait que des liens dofollow – c’est à dire des liens normaux. C’est sur cette base que le moteur de recherche Google a été créé en 1998. Pour déterminer le référencement d’un site web, il regarde le nombre de liens qui pointent vers ce site.

L’art du SEO a alors rapidement prit chez les webmasters. Et des spécialistes de la discipline sont apparus dans les années qui ont suivi.

Un de leur 1ers objectifs étaient alors d’obtenir des liens pour leurs clients. Et pour ça, rien de tel que de profiter du web 2.0. Aller poster des liens sur toutes les plateformes collarboratives qui existaient à l’époque (wikipedia, etc.).

Internet est alors rapidement devenu le royaume du spam. Pour éviter ça, Google a « inventé » les liens « nofollow ». Il s’agit de liens qui n’ont aucun impact sur le référencement.

Maintenant, quand vous mettez un lien sur une page Wikipedia, Facebook, etc. il s’agit de liens nofollow. Qui n’ont aucun impact SEO. Justement pour éviter le spam.

Alors concrètement c’est quoi un lien nofollow ou dofollow

Un lien nofollow est un lien qui n’est pas « suivi » et pas comptabilisé par Google (et les autres moteurs de recherche). Et un lien dofollow est un lien normal – un lien suivi et comptabilisé par les moteurs de recherche – un lien normal, comme au début d’internet.

Pour mieux comprendre, il faut revenir aux basiques : un lien c’est quoi ?

Un lien c’est d’abord une « balise html » (=un morceau de code html).

Par exemple, voici le code html d’un lien pointant vers Alesiacom :

<a href=”http://www.alesiacom.com/”>Alesiacom</a>

Ca, c’est un lien normal. Un lien dofollow quoi.

Et pour le passer en nofollow, il suffit de rajouter le tag rel= »nofollow » :

<a href=”http://www.alesiacom.com/” rel=”nofollow”>Alesiacom</a>

Pour l’internaute, ça ne change rien. Dofollow / Nofollow, il ne voit pas le code HTML de votre page. Dans les 2 cas il voit seulement :

Alesiacom

Mais pour Google ça change tout.

Quand Google voit le 1er type de lien (dofollow), il suit ce lien et visite la page cible. On dit qu’il crawle la page cible. 2 objectifs à ça :

  1. Enregistrer la page cible dans l’index Google
  2. Comptabiliser le lien comme un « vote » pour cette page cible. Elle gagne donc en « poids » SEO dans le classement Google (= en positions dans les pages de recherche)

Et si le lien est nofollow, alors Google ignore tout simplement ce lien. La page cible n’est alors pas indexée (via ce lien en tout cas – mais elle peut l’être via un autre lien). Et cette page cible ne gagne pas en poids SEO non plus.

Petite remarque en passant : le tag rel= »dofollow » n’existe pas. Il faut l’omettre complètement. Voir l’exemple plus haut.

Quelques subtilités importantes

Là vous avez vu les bases.

Mais en vrai un lien peut être passé nofollow de 3 façon différentes :

  1. Via le tag rel= »nofollow » (on l’a vu plus haut)
  2. Via la balise meta robots (on va le voir)
  3. Via l’entête http (on va le voir aussi)

Les balises meta robots

La balise meta robots est une balise html présente vers le début du code html des pages web :

<meta name=“robots ” content=“directive”>

C’est du code totalement invisible pour l’internaute. Mais les moteurs de recherche le voient, eux. Et ils changent leur comportement selon la directive de la balise.

En particulier, cette directive peut être « nofollow » :

<meta name=“robots ” content=“nofollow”>

Les moteurs de recherches interprètent alors tous les liens de la page comme des liens nofollow.

Voilà voilà pour la meta robots. Il y a quelques autres finesses. Comme vous pouvez remplacer name= »robots » par name= »googlebot » pour vous adresser à Google uniquement (ou un autre). Vous pouvez aussi utiliser la directive content= »none », ce qui signifie content= »noindex nofollow », donc nofollow…

Bref, vous avez compris le principe.

L’entête http

Lorsqu’un serveur web envoie du code html à votre navigateur (pour que ce dernier affiche la page web), il lui envoie d’autres informations avec dans un « entête http ».

Ca ressemble à ça :

X-Robots-Tag: directive

Et ça a les mêmes directives que la balise meta robots (nofollow, none et les autres…).

Et je fais comment pour voir si un lien est dofollow ou nofollow

Il faut aller voir dans le code html.

Suivez le guide. Je vous le fais sous Chrome, mais c’est pareil avec les autres navigateurs :

  1. Click droit sur votre lien
  2. Click sur « Inspect »

Une fenêtre s’ouvre avec le code html :

  1. Vérifiez le code du lien lui-même si vous voyez le fameux « nofollow »
  2. Allez chercher plus haut dans le code html la balise meta robots
  3. Dans l’onglet Networks, vous pouvez voir les entête html transmis par le serveur (rechargez la page pour cela). Vérifiez alors la présence d’un x-robots-tag avec nofollow.

Ce que ça implique pour vous

Lorsque vous avez un site internet ou un blog, vous êtes forcément concerné par cette problématique de liens « do follow » et « no follow », à plusieurs niveaux :

  • Vous devez contrôler les liens qui pointent vers votre site : s’ils sont en « do follow » et issus de sites qui ont une mauvaise réputation (sites pornographiques, de jeux d’argent, etc), cela risque d’impacter négativement votre référencement. Il faut donc les désavouer, ce qui revient à annuler leur action après coup. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre article sur le negative SEO.
  • Vous devrez choisir quelle politique de liens vous souhaitez mettre en place sur votre site : « do follow » ou « no follow » ? (quelques éléments là-dessus plus bas)
  • Dans le cadre d’une campagne de linkbuilding (actions visant à récupérer des liens pointant vers votre site), vous aurez sans doute à coeur de privilégier les liens « do follow ». Il vous faudra alors repérer les sites qui permettent ce type de liens. Attention toutefois, la diversité est importante : si vous n’obtenez que des liens « do follow », cela risque de paraître suspect aux yeux de Google.

Pour gérer ces différents aspects, vous aurez donc besoin :

  • D’un outil qui vous permet d’analyser les liens externes
  • De bien maîtriser les avantages et inconvénients de chaque type de lien pour votre site
  • De savoir si un site permet les liens en « do follow »

Je vous en dis plus juste en-dessous !

Comment distinguer vos liens « do follow » et « no follow »

Il existe de nombreux outils pour vérifier les liens que vous avez obtenus et savoir s’ils sont « do follow » ou « no follow ». Pour les liens pointant vers votre site, Google met à votre disposition un outil exprès pour ça : Google Search Console.

Si c’est pour des liens que vous n’avez pas encore, vous pouvez bien sûr le faire à la main au cas par cas. Je vous ai montré comment, et c’est comme ça qu’on fait en agence quand il y a 1 lien à checker une fois de temps en temps.

Mais quand il y a beaucoup de liens, là on utilise un outil dédié. Chez Alesiacom, on aime bien Screaming Frog.

Comment repérer les sites qui ont une politique de liens « do follow »

Une simple recherche dans Google vous permettra de générer des listes de sites qui autorisent les commentaires en « do follow ». De prime abord, c’est une mine d’or pour votre campagne de linkbuilding : chaque fois que vous commentez un de ces sites, vous obtiendrez un lien et contribuez donc à améliorer votre référencement. Pas de précipitation toutefois : cette stratégie est assez dangereuse ! En effet, les sites qui clament haut et fort qu’ils autorisent les commentaires en « do follow » sont mal vus de Google et risquent de vous pénaliser…

Par ailleurs, la pertinence des liens pointant vers votre site a également son importance : commenter à tout va des sites avec des liens « do follow » qui n’ont aucun rapport avec le vôtre n’est pas très malin car ça risque d’embrouiller les moteurs de recherche. Si vous êtes un site d’e-commerce français spécialisé dans la vente de chaussures et que vous obtenez des liens issus de sites automobiles canadiens, de voyances belges et de produits de grossesse suisses, comment voulez-vous que Google comprenne facilement ce que vous faites ?!

Ma recherche Google « sites en do follow » a généré plus d’un milliard de résultats

Listes de sites en do follow
Listes de sites en do follow

Faut-il opter pour les liens « do follow » sur votre site

Pour les liens dans le contenu (ex : au sein des articles de blog), je vous conseille le dofollow. Ca aide Google à mieux comprendre les cocons sémantiques. Ca a aussi été démontré que la présence de liens augmente votre référencement (enfin, n’en faites pas trop non plus).

Par contre, attendez-vous à être contacté par une myriade de vendeurs d’imprimantes (dans le meilleurs des cas) qui souhaitent faire un guest post chez vous. Ben oui, le rapport entre les imprimantes low cost et votre site, c’est évident non ?

Pour les commentaires par contre, je les passe d’office en nofollow. Trop de spam sinon. Mais ça peut vous aider au début si vous avez du mal à obtenir des commentaires.

Voilà, maintenant vous savez tout des liens dofollow et nofollow. Et comment en faire bon usage.

A bientôt.

Comments

  1. Dans la stratégie globale marketing d’un site web, il faut autant de dofollow que de nofollow afin de ne pas éveiller les soupçons de Google.

  2. Je pense justement à passer les commentaires sur mon blog en do-follow. Je vois personnellement le do-follow pour les commentaires comme une récompense méritée. Si quelqu’un prend le temps de lire, réfléchir, et écrire un commentaire sur un blog, c’est un engagement de grande valeur à mes yeux. Bien plus qu’un simple partage fait un 1 clic. Alors, oui ça va attirer les vautours du SEO à la recherche de backlinks faciles. Mais c’est dommage que les commentateurs constructifs, et qui apportent de la valeur à la discussion, pâtissent des mauvaises pratiques des autres.

  3. Merci Frédéric pour ta contribution. N’hésite pas à revenir témoigner après quelques mois de commentaires en « do follow » pour nous dire si tu as constaté des changements intéressants.

  4. Bonjour Google peut etre tyranique parfois… J’aimerais ajouter qu’une pensee : Sachez que pour un référencement optimal, il est important de savoir alterner les liens en dofollow et nofollow. Il faut que cela reste naturel, google sait bien qu’un site ne reçoit pas que des « bons » liens. Le SEO c’est un travail a longue halaine. J’ai eu l’opportunite de travailler sur Pixmania et vous dit qui c’etais des mois et mois de travail. Je viens de lancer un site au Bresil et cela fait 6 mois que je suis sur le link building. Difficile de faire croire a un PDG d’une societe non web qu’il faut autant des ressources pour cela.,, Merci pour l’article.

    1. Merci pour ton partage, cela me rassure.. Je suis Consultant en Management et passe énormément de temps sur les réglages SEO la construction des Back links. Je me dis parfois que je fais mal mon travail si mon classement monte aussi doucement…

  5. Tout à fait « Bons de réduction », vous avez raison de signaler ce point : un site qui n’a que des liens « do follow » intrigue et sera plus susceptible de subir les foudres de Google ! Merci à vous pour votre commentaire 🙂

  6. y’a t-il des logiciels qui permettent de trouver des blogs dofollow avec des PR élevé ?

  7. Bonjour, Je n’en ai jamais utilisé mais il en existe bien ! Une recherche Google « software blog do follow » vous permettra d’en repérer quelques uns. Attention à bien rester dans votre thématique et à poster des commentaires pertinents si vous souhaitez vous servir de ces logiciels pour améliorer votre réf en obtenant des backlink…

  8. Salut Pauline meilleur voeux pour cette année 2015 ! Depuis l algorithme Google pingouin il est tres fortement recommandé d avoir également des liens en Nofollow car il à été demontré que les sites web ne possedant que des liens en Dofollow ont été soit declaéssés soit sanctionnés par sa majesté Google 1 er…

    1. Hello Stéphane, merci pour tes voeux ! Je te souhaite une année 2015 au top 😉 Concernant ta remarque : il est important d’avoir un profil de liens varié, avec des do follow et des no follow, On peut toujours utiliser les liens do follow, il faut juste les manier avec précaution et un peu de bonne intelligence ! A+

  9. Effectivement, très bon article qui résume bien la situation. Le référencement naturel (SEO) est important mais attention à ne pas se bruler les ailes. C’est pour ça qu’il est important de passé par une agence spécialisé dans le référencement naturel.

  10. Bonjour,

    Merci pour ces explications.
    J’ai une question : Est-ce utile d’utiliser des liens dofollow entre les pages de son site et vers d’autres sites/blogs « partenaires ».
    Ex : Si je publie un article sur mon site, et que je mets deux liens en dofollow (1 lien de mon site en relation avec l’article + 1 lien d’un site partenaire relatif à l’article), cela a t-il du sens ?

    D’avance merci

    1. Pauline DROUIN Author

      Bonjour Aurélien,
      D’une manière générale, Google cherche à pénaliser les arrangements entre webmasters pour l’obtention de liens. Par exemple, si vous avez un lien en sidebar ou en footer de toutes vos pages pointant vers un partenaire, il est recommandé de le passer en NoFollow pour éviter une pénalité. Par contre, pour les liens hébergés au sein de contenus éditoriaux (ex: articles de blog), Google a plus de difficulté à identifier si le lien est « naturel » ou non. Donc en pratique, si il s’agit d’un lien partenaire une fois dans un contenu, vous pouvez le laisser en DoFollow, mais si vous avez industrialisé le processus d’échange de lien alors là ça devient risqué et c’est une pénalité qui vous pend au nez si Google découvre votre montage.

  11. Merci pour cette article très bien construit Pauline !
    Pour ma part, j’ai sauté le pas et passé mon site en dofollow, la pénurie de lien dofollow depuis le basculement de Overblog en Nofollow est telle qu’il faut bien aider les copains 😉

    1. Pauline DROUIN Author

      Bonjour Myriam,
      Merci pour votre visite sur notre blog !
      La question du do follow ou no follow suscite régulièrement des débats… Ce changement de stratégie sera sans doute profitable à votre réseau, qui va bénéficier de ces liens 😉 J’espère qu’il le sera également pour vous sur le plus long terme, n’hésitez pas à revenir nous donner des nouvelles !
      Bonne soirée,
      Pauline d’Alesiacom

  12. Bonjour,

    Ca y est, je vais aussi franchir le pas et passer en dofollow mais chaque commentaire sera validé avant publication.

    Dans mon blog je parle des voyages et le but est de l’enrichir avec des nouveaux points de vues

    Si je vois que la situation est ingérable, marche arrière 😉

    Merci à toi

    1. Pauline DROUIN Author

      Bonjour Francesca,
      Vous avez raison, essayez et vous verrez les résultats selon votre audience 🙂
      A bientôt

  13. Bonjour,
    En effet un site avec commentaires en DO Follow attire toujours les spammeurs et robots en tout genre.
    L’administration globale d’un site internet devrait toujours être confiée à un informaticien de métier car son référencement et sa modération son très intimement lié : Il faut posséder les compétences techniques pour analyser le code source du site et mettre en place des solutions efficaces.

    Il existe aujourd’hui des plugins (ou modules) pour la majorité des CMS qui permettent une modération automatique des commentaires laissés par les internautes en fonction de la présence de certains mots ou du nombre ou de la forme des liens postés.
    On trouve également des système de protection par htaccess permettant de bannir les adresses IP suspectes (serveurs hébergeant des robots malfaisants), ou encore d’interdire l’accès à votre site web depuis un autre pays que le votre.

    En fait il existe un tas de protections automatiques à mettre en oeuvre pour se prémunir contre ces fameux commentaires abusifs en Do Follow avant de s’embêter à faire de la modération « à la main ».

    Il serait intéressant pour les webdesigner de faire un article de synthèse sur ces solutions.

    1. Pauline DROUIN Author

      Bonjour Mathieu,
      Merci pour votre commentaire très complet. Il existe en effet des solutions pour se prémunir des spams, Askimet étant la plus connue sur WordPress. Selon la solution retenue, les résultats sont plus ou moins au rendez-vous… aussi un double contrôle réalisé par un humain est souvent le bienvenu pour s’assurer que les commentaires qui apparaissent sur le site sont « clean ». Cela permet au passage de faire le tri dans les commentaires postés par des internautes, et non des robots, qui n’apportent pas forcément de valeur ajoutée (publicité pour son propre site, troll, etc).
      Bonne journée !

  14. Bonjour,
    Ce qui est étrange avec google, c’est que l’on dit très souvent que son robot veut que l’on soit naturel dans ce que l’on écrit et dans nos geste sur internet. Mais voilà, je suis graphiste et webdesigner, mon site était en troisième page sur les mots clé  » Webdesigner Bordeaux et  » Graphiste Bordeaux » alors qu’il n’y avait pas énormément de contenu.
    Voulant améliorer mon site et mon positionnement, j’ai donc créé une pages pour chaques services que je propose. Etrangement, mon site web est descendu de 2 pages google … !
    Avez-vous une idée de pourquoi ? Merci d’avance 🙂

    1. Pauline DROUIN Author

      Hello Tom,
      Comme ça difficile d’en dire plus. Il faudrait faire un petit audit pour trouver la cause et mettre en place des actions correctrices. Au débotté, voici quelques pistes que vous pouvez étudier : avez-vous changé les URL ? S’agit-il d’une modif majeure de contenu pour la page précédement référencée ?
      Bonne chance

    1. Pauline DROUIN Author

      Merci Clara ! Contente que vous ayez apprécié ces explications.

  15. Bonjour Pauline,
    effectivement nous sommes tous d’accord pour dire l’importance des backlinks et notamment ceux en dofollow.
    la question est quel est réellement l’impact des nofollows dans le référencement, google en tient il compte, le débat reste ouvert

    cdlt
    eric

    1. Pauline DROUIN Author

      Bonjour Eric,
      Merci pour votre commentaire. Selon notre expérience, l’impact des liens nofollow est quasi nulle pour le référencement.
      Bien à vous
      Pauline

  16. Bonjour Pauline,
    Merci pour cet intéressant article. J’aimerais bien savoir si vous appliquez actuellement cette politique nofollow et bien sur si vous êtes satisfaite de ce choix ?
    Bien cordialement.

    1. Pauline DROUIN Author

      Bonjour Simo, pour le moment (mais ça pourrait évoluer) le blog d’Alesiacom est en nofollow dans les commentaires. Nous avons choisi cela car nous avions trop de spam. Néanmoins selon le contexte de chacun, il peut nous arriver de recommander autre chose pour nos clients. Il y a de gros sites (comme google+ par exemple) où la plupart des liens sont en dofollow et qui n’ont pourtant que peu de spam.

  17. Bonjour,

    Merci pour cet article très intéressant.

    Grâce à vous, nous avons pu gagner un concours de référencement au sein de notre école via notre site

    1. Pauline DROUIN Author

      Félicitations pour votre prix à ce concours ! On est très fier d’avoir pu jouer un rôle dans votre victoire 🙂
      A bientôt

    2. enfin j’ai trouve la solution , merci Pauline , vraiment un article très intéressant pour moi

    1. Pauline DROUIN Author

      Bonjour,
      Merci pour le compliment. Pour votre question, ce qui peut nuire au positionnement ne sont pas le nombre de backlinks nofollow, mais la qualité des liens et leur « profil ». Pour la qualité, faite attention à la qualité du site parent lui-même et de la page hébergeant le lien, à l’emplacement du lien sur la page (dans le contenu ou dans le footer ?), à l’ancre de texte. Et pour le profil de liens, l’idée est d’avoir des liens qui « dans l’ensemble » ont l’air naturels. On constate cependant chez nos clients que Google a une certaine marge de tolérance pour certains sites, mais ne prenez pas de risques quand même : les enjeux sont trop importants.
      A bientôt

    1. Pauline DROUIN Author

      Contente que ça vous ait plu ! Bonne journée Zayed 🙂

  18. Bonjour
    J’ai un phénomène qui ce répète sur mon site et que je comprend pas c’est due à quoi. Mon site avance sur l’ensemble des mots clé et arrive à la page 1 avec le mot clé principal. Puis en 2, 3 jours il perd plus que 20 position et plus sur toutes les mots clé, ce phénomène ce répète avec ce site :http://devis-france-demenagement.fr/

  19. Bonjour
    Merci pour vos conseils dans cette jungle de la seo et du blacklink qui devient de plus en plus compliqué.
    merci et bon courage

    1. Pauline DROUIN Author

      J’espère que cet article vous aura aidé à vous repérer dans cette jungle ! Bonne quête de backlink de qualité, Tony.

  20. La qualité de backlink en doffolow est 1000 fois mieux que no follow sauf qu’on ya pas bcp de site en dofollow

    1. Pauline DROUIN Author

      C’est exactement ça ! Vous avez bien compris comment ça marche 🙂

  21. Bonjour,
    Très bonne initiative et merci pour ce blog.
    Etant un nouveau dans le monde du blog, je me suis tout suite aperçu qu’il est quand même assez difficile d’améliorer sa visibilité.
    Je m’y prend peut être assez mal. Sachant que les commentaires sur les blogs/forum permettent d’avoir des liens nofollow ce n’est pas très intéressant, j’utilise du coup plutôt les annuaires gratuits et les CP pour référencer mon site. Est-ce que je fais fausse route ? Merci du conseil

    1. Pauline DROUIN Author

      Bonjour,
      Non, vous ne faites pas fausse route ! Mais le moyen le plus simple d’avoir des backlink de qualité, c’est encore de proposer aux internautes des contenus de qualité. Essayez et vous verrez : c’est très efficace 🙂

  22. Il faut privilégier une méthode de construction de liens profil de manière plus naturelle et plus équilibrée, soit un mélange de liens DoFollow et NoFollow et une connectivité hors pair avec les réseaux sociaux. L’attribut NoFollow va transférer aujourd’hui ce que Matt Cutts appelle du « trust transfer » et est effectif seulement de sites à haute notoriété. Les liens NoFollow prendront de plus en plus de valeur avec le temps chez Google car elle protège contre le spam… et empêche de tricher l’autorité d’un site.

    1. Pauline DROUIN Author

      Exactement Jean François, l’équilibre est la clé 😉

    1. Pauline DROUIN Author

      Super, on est ravi que ça vous ait éclairé sur le sujet !

  23. Bravo pour cet article qui va m’aider à améliorer mon référencement. Et si je ne parviens pas à mes fins, j’envisagerai vos services qui me paraissent pertinents. 😉

    1. Pauline DROUIN Author

      Bonjour Homérite,
      On est à votre disposition 😉
      Bon courage à vous !

  24. Juste pour info pour voir si les commentaires sont en do ou en no je vous conseille l extension firefox NOdofollow

    1. Pauline DROUIN Author

      Je ne la connais pas, à tester à l’occasion du coup ! A bientôt Julien 🙂

  25. je viens de commencer le test dofollow
    avec un essaie d’échange de liens !
    avec l’utilisation de plugin dofollow pour wordpress

    mais je en sais pas
    car il y a une rumeur comme quoi le moteur de recherche quitte le site et vas suivre le dofollow !!!
    et c’est mauvais pour le seo

    1. Pauline DROUIN Author

      Bonjour Nabil,
      En regardant le brevet initial déposé par Google (sur les backlinks, début des années 2000), les liens dofollow sortant font effectivement perdre du « jus » à votre site web. Cependant, 2 choses viennent compenser cela :
      1/ Google lui-même dit que c’est inutile de passer son site en nofollow pour améliorer son SEO : https://plus.google.com/+JohnMueller/posts/9TRi2BstTbs
      2/ Un site en dofollow devient rapidement très convoité pour les demandes de contributions, ce qui vous permet de l’alimenter en contenu de qualité (à condition d’être selectif sur les demandes), et donc d’avoir tous les avantages qui en sortent (SEO, branding, fidélisation de l’audience, etc.)

      A bientôt

    1. Pauline DROUIN Author

      Non, un grand nombre de backlink en no follow n’influera pas négativement la position de votre site !
      Bonne journée,
      Pauline

  26. Salut Pauline, je vous remercie pour votre travail.
    est ce que doit avoir un minimum de 20% de backlink en no follow pour rendre nos travaux naturel

    1. Pauline DROUIN Author

      Bonjour,
      C’est un peu plus compliqué que ça. On raisonne plus en termes de profil de backlink que par « quota ». Ce qui entraîne une pénalité, c’est lorsqu’il y a un faisceau d’indices montrant que vous avez manipulé votre profil de lien. Par exemple, si vous avez 3 liens 100% do follow, il y a peu de chances que vous soyez pénalisé pour autant 🙂
      Bon courage !

  27. Bonjour,

    De mon côté j’alterne Dofollow et Nofollow pour mes sites web.
    Recherche des liens sur Google directement c’est bien mais j’utilise également un logiciel un peu spécifique qui vient scraper le web en fonction des mots clés renseignés. C’est un peu comme le Yooda Submit (pour les annuaires) pour les blogs et sites webs.

    Utilisez-vous également ce genre de logiciel ?
    David

  28. Merci pour cette article très bien construit Pauline !
    Pour ma part, j’ai zappé d’avoir des blog pour booster mon site web…
    je fait que des bons commentaires sur des blog en dofollow et depuis mon site escalade pas cher les position

    1. Pauline DROUIN Author

      Merci pour ce témoignage. Attention à ce que les blogs sur lesquels vous postez ne changent pas leur politique de liens, à ne pas trop déséquilibrer vos ratios liens do follow/no follow, et à bien choisir vos ancres… Produire du contenu revient plus cher, c’est sûr, mais c’est une démarche plus long terme, et qui vous permet aussi de travailler votre image de marque 😉

  29. Ce poste m’a permis de faire la différence entre les deux. Au début, je ne comprenais pas toutes leurs différences.
    Merci Pailone !

  30. est ce que vraiment les backlinks rankent le site ou non
    car j’ai trouvé des site qui sont à la premier page de google mais son backlinks ne depass 60

  31. excellent article
    j’avais loupé des infos pareil
    Merci pour ce post

  32. Cela me parait intéressant moi qui vient de lancer un site pokemon

  33. Bonjour ,
    Les lien en dofollow est un bon procédé je trouve pour attirer plus de visiteur, le problème c’est que les commentaires ne sont pas forcément de bonne qualité, ou alors mette les bons commentaires en dofollow et les moins bons en nofollow ! au passage bravo pour votre blog et bonne continuation

    1. Pauline DROUIN Author

      On peut faire cela effectivement. L’avantage c’est d’attirer des commentaire à forte valeur ajoutée pour les lecteurs, l’inconvénient c’est la gestion quotidienne à déterminer les bons com des moins bons.

    1. Bonjour, merci pour votre commentaire :). C’est en effet un aspect que privilégient les moteurs de recherche lors de l’analyse de votre site web

  34. Merci pour ces explications.
    J’ai une question : Est-ce utile d’utiliser des liens dofollow entre les pages de son site et vers d’autres sites/blogs

    1. Bonjour ! Bien-sûr, utiliser des liens dofollow sur votre site ou vers d’autres sites qui vous appartiennent peut apporter pas mal d’avantages : hausse de visibilité de pages secondaires, en redirigeant du « jus »… et donc potentiellement, hausse de trafic et de commentaires sur ces pages/sites.

    1. Pauline DROUIN Author

      J’espère qu’il vous aura été utile !

  35. This is a great article!

    Just used this to show my friend the difference between do and no. Was better than me writing out my own 500 piece article!

    Thanks for the help 🙂

  36. Hi Madhushalini ! Thank you for your comment ! We’re glad to notice that our article has been helpful to your friend. 🙂 See you soon on the blog ! Pauline

  37. De nombreux logiciels de scraping permettent d’effectuer des recherches rapides et ciblées de sites en dofollow puis de les classer ensuite par Pagerank. Certains considérent l’utilisation de ces derniers comme du black hat SEO. Cependant, ils sont d’une aide précieuse et assure un gain de temps certains. Le tout étant de les utiiser judicieusement et avec parcimonie.

  38. Bonjour Stephane, merci pour vos précisions ! A bientôt sur notre blog 🙂 Pauline

  39. Bonjour ! Merci pour votre question pertinente. On peut estimer observer les résultats d’une bonne campagne de linkbuilding en 4 mois environ. A très bientôt sur notre blog !

    1. Bonjour « Car Rental Ltd » merci pour votre commentaire 🙂

    1. Bonjour « Le blog CashPistache », ravie d’avoir pu vous aider à bientôt ! 🙂

  40. Pauline bonjour,

    Est il possible de poser une question en Off, je viens de lire l’article et il me reste des questions sans réponses?
    rime de mon titre : Oui sympa et cela appel à venir lire 🙂

    Merci Melwynn

  41. Bonjour Pauline,

    Pensez vous qu’il est essentiel de désavouer une douzaine de liens en (No-follow), commentaires sur Overblog, puisqu’on peut pas les supprimer par la suite de leur publication, en sachant que l ancre du lien est optimisé de type mot clé ?

    Bien à vous

    1. Bonjour David,
      D’une manière générale, c’est toujours une bonne chose d’éliminer le spam. Par contre, ça ne devrait pas changer vos ranking.
      A bientôt 🙂

  42. Bonjour Pauline,

    Avant tout je vous remercie pour cet excellent article, et ma question est la suivante :
    A qui appartient les backlinks ? ou plutôt peut on se retrouver dépendant de son partenaire/prestataire en référencement ?

  43. Tres bon sujet ,merci je compatis , à votre blog ,et les commentaires sont tres bien faits merci

    1. Bonjour, ravie que l’article vous ait plu ! Bonne journée 🙂

  44. Bonjour,

    Je varie les attributs dofollow et nofollow sur mes différents sites car je l’importance que je veux leur donner aux yeux de Google

    1. Bonjour Rattana, vous avez tout à fait raison 🙂 Bonne journée

    1. Bonjour, merci pour votre commentaire 🙂 A bientot !

    1. Bonjour « Viva conseil », ravie que l’article vous ait plus 🙂

  45. C’est exactement ce que je cherchais comme article!
    Je suis blogeuse débutante (voyage) et j’avoue que ce n’est pas évident de s’y retrouver dans toutes ces notions. Pour l’instant, je n’ai rien mis en place de spécial sur mon blog donc tout doit être en do follow je suppose.

    Petites questions:
    – y a t’il moyen de faire des liens sortants nofollow en changeant simplement l’URL du lien ou bien il faut aller d’office dans le code? Ou bien un autre moyen facile pour choisir en do follow and no follow sur WordPress?

    – Si je comprend bien pour un blog, l’intérêt de faire des liens sortant nofollow, c’est:
    * éviter d’attirer des commentaires uniquement motivés par le dofollow
    * avoir le mélange suffisant de do follow and no follow pour que Google soit content
    * autre chose?

    Merci beaucoup pour cet article!

    Sophie

  46. Superbe article, je vais me pencher sur la question de savoir si oui ou non, je vais me mettre à faire quelques liens en do follow.

    Merci également pour l’outil d’analyse des liens, très pratique !

    1. Bonjour, merci beaucoup pour votre commentaire 🙂 Bonne journée

  47. Article très intéressant dans le rôle des nofollows et les dofollows pour la progression de son référencement naturel .

    1. Bonjour Ben, ravie que l’article vous ait plus 🙂 A bientot !

  48. Bonjour ! Personnellement j’utilise une petite extension à mon navigateur google chrome qui s’appelle justement « NoFollow » ! Ca te permet de directement visualiser les DoFollow et les Nofollow, trés pratique ! Quand le lien est no follow il est encadré en rouge, tout simplement ! Par contre débutant dans le SEO, j’étais persuadé que le plus important sont les liens Dofollow mais au regard des commentaires, pas forcément ! Merci pour l’article !

  49. Superbe article, je vais me pencher sur la question de savoir si oui ou non, je vais me mettre à faire quelques liens en do follow.

    Merci également pour l’outil d’analyse des liens, très pratique !

  50. Merci pour ce super article Pauline, qui fait bien la différence entre les liens No-follow et do-follow.

    Néanmoins, je ne pense pas qu’un lien no-follow soit négatif, c’est plus les liens dits « toxics » qui polluent le référencement et je ne pourrais pas tous les énoncés ici mais quand c’est toxic, c’est digne d’un lien virus comme les sites de spam ou les sites mirroirs.

    Et effectivement aujourd’hui Google s’attaque en quelques sortes à ceux qui utilisent des « techniques » pour améliorer le référencement et cela va dans ce sens depuis 2011 donc nul raison de s’arrêter.

    Les liens en no-follow ont autant de beaux jours devant eux que les do-follows je pense 🙂

  51. Bonjour Pauline,

    J’ai encore l’impression que l’on nous demande de choisir entre Papa et Maman, et que le juge Google surveille lequel on préfère pour ne pas faire de jaloux je choisis les deux stratégies même si en regardant sur des sites d’audits SEO très connu, il m’indique que j’ai 10 fois plus de no follow sur mon blog. Je vais donc remédier à cela. C’est peut être pour cela que mon trafic à doublé en mois en début d’année mais là il stagne.
    Encore merci pour cet article très instructif.

  52. Bonjour
    Merci pour cet article.
    Alors voilà mon retour d’expérience e tant que dirigeant d’une entreprise de Paysagisme et particulièrement placé dans le marché de la location et l’entretien de plantes vertes aux entreprises sur Paris. (oui çà existe)
    Ne connaissant rien au référencement et autres acronymes barbares de type SEA, SEO, CMS,… mais étant un utilisateur expérimenté ou averti avec un bon niveau informatique et des connaissance hardware, serveur de réseaux , bonne connaissance suite Microsoft, mais aussi logiciels tous genres, j’ai du batailler dur et apprendre tous les jours.
    Je place le contexte : Je reprends une entreprise de location de plantes vertes à Herblay 95 avec un site web en Joomla (Haaaaaa) une agence de référencement SEO, et un positionnement Adwords avec un budget mensuel.
    Alors on s’est passé de l’agence qui ne faisait plus que se tourner les pouces et on a bossé seul pour améliorer notre google rank.
    Maintenant nos avons plus de visiteurs et surtout plus de demandes de devis.

    Je constate que chaque fois que j’en apprends un peu plus, plus je me dis que j’en sais.
    Alors nous travaillons à améliorer le site en lui même (pas une mince affaire avec Joomla) et nos backlinks.
    Nous allons y arriver mais que de frais investis avecd es développeurs, des graphistes, bientôt peut être une community manager.

    Alors à très bientôt pour de nouvelles aventures/experiences à vous raconter.

    Samir
    Passionné de plantes et mur végétal (et de web x.0 maintenant)

  53. ERRATUM
    Désolé, Je corrige :
    « …Je constate que chaque fois que j’en apprends un peu plus, MOINS je me dis que j’en sais… »

  54. Bonjour,
    Du coup, as tu une technique plus sûre pour trouver des sites acceptant le do follow sans être pénaliser par Google?

    Merci par avance

  55. oh merci infiniment ! Je constate la différence entre les deux types, c’est bien

  56. Un petit rafraîchissement sur les règles de liens, ça ne fait jamais de mal. L’article est très complet et clair, bravo et merci.

  57. Article intéressant, je comprends mieux le nombre de commentaires sur cet article !

  58. Cette technique peut-être utile, encore faut-il faire attention à bien varier les attributs dofollow et nofollow pour sa stratégie de Netlinking 😉

  59. Super merci pour l’article, il va falloir que je varie moi aussi pour mon site de psychologie pour enfant !

Leave a Comment