Votre site web ne devrait pas être uniquement une vitrine pour votre entreprise, mais un outil de prospection à part entière. Il attire en effet des visiteurs, qu’il est possible de convertir en prospects ou (encore mieux !) en clients. Pour atteindre cet objectif, vous pouvez vous appuyer sur les A/B testing (ou « split testing »), un outil d’aide à la conversion qui vous indique le bon chemin à prendre. Je vous explique !

Le principe du A/B testing

Les A/B testing  consistent à mettre en concurrence deux versions d’une page de votre site web :

  • une version A, qui est la page d’origine, telle que vous la connaissez
  • une version B, qui est une variante de la page d’origine.

Chacune de ces versions est ensuite programmée pour s’afficher de façon aléatoire auprès des internautes qui consultent votre site. Certains verront donc la Page A, alors que pour d’autres, ce sera la Page B qui s’affichera sur leur écran. On étudie ensuite le comportement des internautes vis-à-vis de chaque version de la page, et on en tire les conclusions qui s’imposent.

Prenons un exemple concret

Vous avez sur votre site un module d’inscription à votre newsletter, qui comporte un bouton (ou « Call To Action ») intitulé « Je m’inscris ». Malheureusement, peu de gens cliquent sur ce bouton et s’inscrivent effectivement. Vous décidez donc de faire un A/B testing et de présenter à certains des internautes une page alternative, sur laquelle votre CTA s’intitule « Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter ».

Vous attendez ensuite patiemment d’obtenir un nombre de visites et de clics suffisamment important pour obtenir des statistiques fiables. Puis, vous comparez le nombre d’inscriptions à votre newsletter obtenue par le biais de la version A vs la version B. Cela vous permet alors de voir quel message a été le plus convaincant en termes de conversion.

Ce que vous pouvez tester

Grâce au A/B testing, vous pouvez tester à peu près tous les éléments de votre site web, par exemple :

  • les titres de vos pages
  • le message et la couleur de vos CTA
  • l’impact de vos visuels
  • le format de vos questionnaires
  • la taille et la police de vos textes
  • vos argumentaires
  • le design d’une page web
  • etc.

Un outil de diagnostic et d’amélioration continue

On pourrait penser que le A/B testing ne s’adresse qu’aux sites qui peinent à convertir leurs visiteurs, mais c’est faux. C’est à la fois un outil de diagnostic pour les sites qui rencontrent ce genre de difficultés, et un outil d’amélioration continue pour tous les autres. Par exemple, de nombreuses entreprises américaines (Amazon, Ebay, Facebook…) utilisent régulièrement les A/B testing pour optimiser leur site web. En effet, ce n’est pas parce que vous avez un bon taux de conversion que avez atteint le seuil de l’excellence : vous pouvez sans doute encore vous améliorer !

Gare à l’addiction…

Très efficaces et faciles à réaliser, les A/B testing sont particulièrement addictifs. Une fois qu’on a commencé à les utiliser, on a la tentation de tout tester ! Pour autant, il ne faut pas en abuser : un site en perpétuelle évolution peut déconcerter vos lecteurs fidèles, puisqu’ils risquent de tomber sur une version différente de votre site à chacune de leur visite.

Petit récap’ des points positifs

Pour conclure, je vous propose un petit récap’ des points positifs des A/B testing :

  • Ils vous aident à faire des choix éclairés pour améliorer la conversion de votre site. Ils vous permettent notamment de ne plus prendre de décisions « au feeling », mais de vous appuyer sur des chiffres concrets pour toutes vos décisions.
  • Ils vous permettent d’atteindre plus facilement les objectifs que vous vous êtes fixés. Ils sont donc vos meilleurs alliés pour la construction de vos landing page.
  • Ils vous aident à progresser sans cesse, ce qui est indispensable dans notre univers ultra-concurrentiel.